Rechercher
  • Sylvine Thomassin

L'impact néfaste du Covid sur les apprentissages des enfants


Les conclusions d'une étude menée dans l'Allier et le Puy de Dôme auprès d'élèves de CE1 sont publiées depuis juin 2021. Elles sont alarmantes car elles révèlent une nette altération des capacités cognitives et physiques des enfants en une seule année du fait des conséquences du confinement (sollicitations moindres et plus de sédentarité) :

- La réussite est divisée de moitié par rapport à 2019 sur des tests simples (tests de double tâche)

- une prise de poids de 1 à 1,5 kg et diminution de l'endurance à la course. Cette moins bonne santé physique a des répercussions sur les facultés d'apprentissage du fait de la moindre stimulation de la neurogenèse (fabrication des neurones)

- une angoisse évidente générée par l'épidémie qui freine les apprentissages


Et un invariant qui persiste : les enfants des milieux modestes sont les plus grandes victimes face au Covid.. La pression sur le logement, les difficultés de sommeil ou une moins bonne alimentation agissent en effet sur le cortisol (hormone du stress), ce qui touche la mémoire, le langage, l'anticipation ...


Tout ceci est réversible chez la plupart des enfants mais il y aura toujours ceux qui rattraperont plus facilement du fait d'un milieu éducatif stimulant et les autres qui n'auront pas cette chance.


Le solutions de rattrapage avancées ne récusent pas complètement l'usage du numérique (c'est grâce à lui que la continuité pédagogique a quand même été assurée et le numérique permet d'acquérir rapidement des connaissances) mais insistent sur la nécessité de sa non utilisation unique." Les enfants et adolescents ont besoin d'environnements variés car le fait de réinvoquer les mêmes notions dans différents environnements permet à leur cerveau de mieux les encoder. Plus les activités sont différenciées, mieux ils apprennent" *.

* Grégoire Borst, directeur du laboratoire de psychologie du développement et de l'éducation au CNRS.

8 vues

Posts récents

Voir tout